AMARI Chawki

Biographie

Chawki Amari nait en 1964 à Alger, où il grandit. Il reçoit une formation de géologue mais se tourne vers le métier de journaliste. En plus d’être chroniqueur et journaliste-reporter, il est aussi caricaturiste et illustrateur.

Le 3 juillet 1996, en pleine guerre civile algérienne, il est emprisonné à la prison de Serkadji pour une caricature « offensant l’emblème national », publiée dans La Tribune. Dans ce dessin, il « traite le drapeau algérien de linge sale » ; pour lui « est-ce que celui qui dit qu’il est sale est celui qui l’a sali ? Non, il faudrait un jour poursuivre en justice tous ceux, au pouvoir ou dans l’opposition, qui ont contribué à le salir »3. Il est condamné à trois ans de prison avec sursis. L’année suivante, il s’installe en France6.

À la suite d’une chronique de juin 2006, il est condamné (après appel et cassation), conjointement à Omar Belhouchet, directeur de la publication d’EL Watan, à deux mois de prison ferme et à une amende de 100 000 DA pour diffamation envers l’ancien wali de Jijel, ce qui entraine une pétition de soutien.

En 2012, Chawki Amari, dans une chronique intitulée « Amar Belani le démenteur », reproche au porte-parole du ministère des Affaires étrangères Amar Belani d’être un « démenteur professionnel » sur plusieurs sujets dont celui de l’état de santé du président Abdelaziz Bouteflika.

Chawki Amari est aussi acteur : il a tourné un second rôle dans10 Les Jours d’Avant (réalisé en 2013 par Karim Moussaoui et nommé pour les César 2015) et Fatima (2015), réalisé par Philippe Faucon, qui reçoit le Prix Louis-Delluc (2015) et le César du meilleur film (2016).

Œuvres: 

  • De bonnes nouvelles d’Algérie (recueil de nouvelles) en 1998, aux éditions Baleine.
  • Lunes Impaires (textes, chroniques et nouvelles), 2005, aux éditions Chihab.
  • Après-Demain (roman) en 2006, aux éditions Chihab.
  • Le faiseur de trous (roman) en 2007, aux éditions Barzakh.
  • Nationale 1 (récit) en 2008, aux éditions Chihab.
  • À trois degrés vers l’Est (recueil de nouvelles) en 2008, aux éditions Chihab.
  • L’âne Mort (roman) en 2014, aux éditions Barzakh.

5 090 commentaires